mairie2.jpg

! Terrains en zone naturelle ou agricole, merci de vous renseigner au service urbanisme à l'occasion d'un achat ou d'une location !



Travaux




Avant la rentrée


Avenue Jean Jaurès, cinq branchements du réseau d'eau ont été changés, en attendant la rénovation complète (80 branchements). Sur la commune, il y a environ 200 branchements en plomb qui devront à terme être remplacés.
Au Château Morard, lieu utilisé par de nombreuses associations, sols et peintures sont rénovés et les murs reçoivent un doublage pour renforcer l'isolation et protéger contre l'humidité.
Tout près, la salle polyvalente est remise aux normes, en particulier au niveau de la peinture des sols et du traçage pour le basket. Avant la rentrée, les écoles connaissent aussi quelques travaux d'entretien.

JJauresMorard


Chemin de la Maïme


La réfection se poursuit sur ce secteur endommagé par la crue de la rivière et cela est subventionné dans le cadre du sinistre inondation.
En 2013, le pont de l’Arène avait été refait. Cette année, les travaux ont commencé début Juin et devraient être terminés fin Août.
Ce sont les entreprises Garnier Pisan et Colas qui ont été choisies après la phase de consultation.
A partir du pont, ce secteur était toujours à risques avec des rives abîmées et encombrées, la route à refaire, la ligne téléphonique presque tombée et une conduite d’eau devenue « aérienne ».
Un remblayage et un confortement des talus et rives, la réfection du corps de chaussée, les passages en souterrain de la ligne téléphonique et de l'adduction d'eau étaient devenus plus que nécessaires.

Maime spont s


La balade en Réal

Le marché des travaux d’aménagement attribué mi Juillet, les ouvriers des entreprises retenues devraient commencer courant de l’Eté et terminer au début de l’Automne.
Après une remise en forme du Théâtre en plein air (rénovation et peinture, toilettes publiques comprises) avant Les Médiévales, les Services Techniques ont aussi réalisé en régie la pose de rambardes métalliques le long du parcours de la balade.

ral s


Grand parking du centre ville

Les travaux d’aménagement du parking proche du centre ville et du Théâtre du Réal sont déjà bien avancés et devraient se poursuivre. L’une des étapes de ces travaux prévue pour le mois d’Octobre est la construction d’une passerelle entre le niveau de la maison à la fresque (bureau des assistantes sociales) et le parking.

parking s


Régie des Services Techniques

Outre le Théâtre du Réal et ses alentours en centre ville, les Services Techniques poursuivent leur programme de travaux en régie, avec notamment la campagne de goudronnage de la voirie (par exemple le lotissement Agnési jouxtant l’avenue des 13 Lorguais, la rue et l’impasse Marceau), le passage en basse consommation de l’éclairage public et l’embellissement de la commune (candélabres à fleurs).

Agnesi scandlabre small

L'entretien des routes et des chemins se poursuit, ainsi que  le remplacement des ampoules classiques par des ampoules économiques en énergie.

1Eclairage s

La propreté en ville mobilise les co-équipiers "Ville Propre" du Service Technique Communal, y compris à l'intérieur et à proximité des cinq établissements scolaires des Arcs sur Argens.

34


Débroussaillement

Conformément au Schéma Communal de Débroussaillement, la commune des Arcs a un calendrier à respecter pour l’entretien. Par exemple, pour le chemin des Crouières (première photo) et le chemin des Croisières (deuxième photo), il y a eu obligation de "repasse" en 2015 et cela a été fait ce Printemps. Pour cette année, il restera à terminer l’ancienne route de Flayosc.
Les travaux ont été réalisés lors de chantiers d’insertion des organismes ADESS (Association Développement Economie Sociale et Solidaire des Arcs) et SENDRA (Service ENtraide en DRAcénie).

Crouires sCroisières

Grand nettoyage de Printemps

Plus de 70 volontaires, équipés en matériel par la Communauté d’Agglomération (gants, sacs) et accompagnés du soutien logistique communal, se sont donc attaqués aux rives du Réal, du théâtre de verdure jusqu’à hauteur de l’autoroute sur plus de deux kilomètres, aux grands abords de l’Argens depuis la route nationale 7, et à ceux de l’Aille à partir du pont Eiffel, la piste de Bauquière comprise.
Nadine Bronner, adjointe à l’environnement, et Franck Lanery, le technicien environnement de la commune, qui coordonnaient cette opération d’envergure, ont été épaulés par de nombreux membres d’associations, notamment Non au gaz de schiste, Arcgym, Léo Lagrange, Canoé-kayak, Anciens Combattants, Comité Communal de Feux de Forêt, et beaucoup d’autres Arcois attachés à la beauté de leur commune.
Après une "récolte" non négligeable de divers déchets, tous se sont retrouvés autour d’un buffet bien mérité, offert par la municipalité.

nettoyage




La péguière des Porres


Une nouvelle curiosité touristique a récemment rejoint la longue liste d’édifices variés du très riche patrimoine historique des Arcs. Au sud de la commune, dans la forêt pas très loin de l’ancienne mine désaffectée des Porres, le long de la piste 252 vers le site néolithique des menhirs des Terriers, se trouve un vieux four à poix, ou plutôt deux anciens fours placés côte à côte.

Ils ont été dégagés de l’épaisse couche de végétation qui les recouvrait et le plus important des deux a été reconstruit.

Robert Valbonneti, voisin du lieu, avait remarqué la présence de ce four et l’avait signalé à Louis Passerin, connaisseur avisé des forêts de la commune et de l’Histoire locale. La décision de remettre en état ce site unique sur la commune s’en est immédiatement suivie et au début de l’année dernière une coordination de bonnes volontés s’est mise en place pour redonner à la construction son aspect d’autrefois. Franck Lanery, le technicien environnement de la commune, Richard Ciappara de l’Office National des Forêts, les bénévoles arcois Robert Vabonneti, Franck Dugas, Louis Passerin et plusieurs membres de l’association maximoise d’archéologie "Aristide Fabre" (cette association choisie pour ses compétences techniques a signé une convention avec la mairie le 30 Mai 2014) se sont donc attaqués tous ensemble à ce chantier. Le tracto-pelle des services techniques a permis le dégagement du gros four, dont les pierres du mur de soutien ont pu être remises en place comme à l’origine.
La poix est un liquide collant produit par distillation de résine, par exemple dans un four comme celui des Arcs avec la résine des pins.
On l'a utilisé autrefois comme colle ou enduit imperméabilisant, comme arme ou encore comme carburant car c'est une matière très inflammable. L'artisan qui produit la poix est un pégoulier. En Occitan, le mot "pegar" de même racine signifie "coller" et a donné "péguer" en Provençal.

La poix a été employée dans l’ancienne Égypte pour la momification des corps. Réduite au feu et coagulée au vinaigre, elle a servi à imperméabiliser les amphores. Les Grecs l’ont utilisée mélangée avec de la cire pour améliorer l’étanchéité des navires.

Dans la Bible, Noé a utilisé la poix pour en enduire l’intérieur et l’extérieur de son arche, construite en bois de gopher. Ainsi imperméabilisée, l’arche est devenue une embarcation prête à affronter le déluge (Genèse 6:14). [].

La poix a été l'un des carburants les plus utilisés pour les bateaux à vapeur américains, en Floride.

C’est l'un des composants du vernis à graver, utilisé dans la gravure par eau forte.

La poix a aussi été utilisée pour torturer Ravaillac, l'assassin du roi Henri IV.

.Enfin, elle a fait partie de la composition du feu grégois (du latin græcus, grec), une arme incendiaire redoutable utilisée par l'Empire byzantin lors de batailles navales. Des soldats spécialisés l’envoyaient sur l'ennemi dans des grenades à mèche en argile ou avec une sorte de siphon donnant l'effet d'un lance-flammes au napalm, mais sa portée était limitée et il devait bien sûr être utilisé sur une mer calme et dans des conditions de vent favorables.

5Four s



Pique-nique à la Caisse de Cauvin

Une aire de pique-nique est aménagée tout au sud de la commune dans le quartier de la Caisse de Cauvin, près de la piste d’aéromodélisme.
On y accède en passant par le chemin de Saint-Jean et en continuant la route bien après le domaine des Apiès.
Nadine Bronner, adjointe à l’environnement, et le service environnement de la mairie ont confié les travaux aux équipes de l’Office National des Forêts.
La commune, poursuivant sa politique de mise en valeur touristique de la forêt, a utilisé une subvention régionale couvrant la moitié du financement de l’aménagement du site.
L’aire a donc été débroussaillée et les grands pins parasols la bordant ont été élagués.
Très bientôt des tables et des bancs y accueilleront les promeneurs pour faire une pause pique-nique au grand air.

Cauvin s


Visiteurs en forêt

En forêt arcoise et sur l'ensemble du territoire communal, la prévention contre l'incendie est une priorité. La municipalité, l'agent du service municipal de l'environnement, le responsable de secteur de l'Office national des forêts et les agents spécialisés du Conseil Général ont reçu une classe d'élèves en gestion de la forêt d'un établissement spécialisé de Corrèze. La pause était bienvenue...

6